2009 19 août

Le témoignage des lecteurs

Author: dominique Categories: Le témoignage des lecteurs

Toi qui as eu l’occasion de découvrir le doigt d’Uthar, n’hésite pas à faire partager tes impressions et à indiquer ici ce que tu as pensé de ce premier opus.

C’est à toi, maintenant.

Tags:

28 Responses to “Le témoignage des lecteurs”

  1. LeMecDuHaut Says:

    Je souhaite vous parler du « Doigt d’Uthar », un roman d’héroïc-fantasy qui nous plonge dans un mode d’après guerre.
    Nous partageons le quotidien d’un petit garde frontière nain qui a perdu ses parents lors de cette guerre des races. Ses doutes sur la possibilité de vivre en communion avec les autres races le rendent soucieux, cette paie lui semble illusoire.
    Très vite on prend en affection ce personnage attachant qui ne cherche qu’à mettre au grand jour la fébrilité de cet équilibre qui permet à tous de vivre sans crainte.
    Son chemin sera parsemé d’embûches mais il saura s’entourer des bonnes personnes qui lui permettront de mener à bien sa quête.

    Pour sa première œuvre l’auteur arrive à nous faire partager sa passion pour ce monde fantastique ou Elfs, Nains et autres Orcs se croisent et se défient. Le groupe qui se crée nous donne envie de participer à cette quête et de sauver ce monde.
    On attend avec impatience la suite des aventure de notre équipe favorite …

  2. Dominique Says:

    D’autres aventures attendent un certain nombre des personnages du doigt d’Uthar. La suite est actuellement en cours de rédaction. Je vous tiendrai au courant de l’arrivée du second opus.

    Oups… C’est vrai! Seuls les beta-lecteurs ou les personnes qui ont eu entre leurs mains les deux premiers chapitres peuvent émettre leurs commentaires.

    Les autres devront attendre encore un peu.

    Patience…

  3. Ermengarde Says:

    Vivement la suite !

  4. Xav Says:

    youpi le pourfendeur est sur le Web !!!

  5. Bork Says:

    L’aventure est lancée, puisse-t-elle durée longtemps.

  6. Dominique Says:

    Merci pour ces encouragements.

    A vrai dire, l’aventure a débuté en aout 2006 lorsque je me suis lancé dans ce projet. Un grand jalon va bientôt être franchi avec la publication du premier tome : le doigt d’Uthar. Par ailleurs la rédaction du tome 2 a d’ores et déjà débuté. Mais cela est une autre histoire…

    L’aventure n’est pas prête d’être terminée!

  7. Saaron Says:

    roooo il sort quand parce que là je m’impatiente de lire la suite .
    j’adore et je le recommande déjà à tous mes amis.
    Continue Dom et encore merci .

  8. Dominique Says:

    Heureux que cela t’ait plu. La sortie est prévue avant la fin d’année. Mais vous saurez bientôt car un trailer (bande – annonce) est en cours de réalisation.

  9. jfb Says:

    Voilà longtemps que je ne lis plus …

    Fan de SF et Heroïc Fantasy pendant mes études, j’ai ensuite dévoré les classiques de Tolkien dans les années 1990.
    J’ai téléchargé les premiers chapîtres de « Le doigt d’Uthar » qui m’a replongé dans un univers que je n’ai pas quitté jusqu’à la dernière ligne.
    Chaque moment de liberté (métro, train, minutes off) a été un moment d’évasion renouvelé.

    Merci pour le style et l’aventure.
    Longue vie aux héros nains et en attente IMPATIENTE de l’ouvrage pour connaitre la suite de l’aventure et l’avènement des étranges pouvoir du héro de l’aventure.

  10. Joanna Says:

    Si vous aimez le monde des elfes, nains, trolls et même des humains, précipitez-vous sur le livre « Le doigt d’Uthar» de Dominique Bedart.
    L’histoire est très bien construite et tient en haleine dès la première page.
    La lutte entre le bien et le mal est si bien racontée que vous allez ressentir les ondes des forces maléfiques vous saisir.
    La grande guerre est terminée depuis longtemps, trop longtemps sans doute. Alors les draconides décident de retrouver le pouvoir et dominer le monde.
    Nori, le nain, interpellé par les accidents se produisant sur la frontière, décide de rencontrer la prêtresse elfe, Sanya. Ils se lancent dans la recherche d’un livre mystérieusement disparu.
    En quoi est-il important de le retrouver ?
    Qui l’a dérobé ?
    Où est-il ?
    Quelles sont les forces enfermées dans ce texte ?
    Vous allez rapidement vous poser d’autres questions encore et suivre pas à pas les aventures de Nori, la belle Huldra et leurs amis.
    Merci Dominique pour cette super histoire, promets-nous de continuer et nous devoiler un peu plus les secrets de tes personnages

  11. Réj Says:

    Un récit dans la lignées des grandes épopées de l’héroic fantasy. Il y a des combats rapporchés, de grandes batailles… mais sans jamais oublier de s’attarder sur les personnages, le Pourfendeur et ses amis. Tous les ingrédients des récits traditionnels de l’Héroic fantasy sont là, les nains, les elfes, les trolls… mais avec en plus pleins de surprises et d’inventions qui permettent qu’on ne s’ennuie jamais. Bref, on en redemande. A quand la suite ?

  12. Manu Says:

    Comme moi, vous avez aimé les Chroniques de Krondor de Raymond E. Feist ? Alors vous ne serez pas dépaysés par l’écriture du Doigt d’Uthar. Le style est efficace, les batailles vont à l’essentiel, les sentiments sont bien rendus.
    C’est aussi nettement meilleur que l’ennuyeux Assassin Royal de Robin Hobb où le lecteur doit avaler des kilomètres de pages exemptes d’action. C’est largement plus cohérent et d’un meilleur style que l’improbable Trilogie des magiciens de Katherine Kurtz.
    On ne peut plus classique ? Bien sûr. Feist l’est tout autant et regardez combien il a vendu de bouquins !
    Voilà pourquoi on en redemande et qu’on attend avec impatience le tome 2 !

  13. Tanc Says:

    Un style dynamique. Une immersion rapide. Une histoire captivante.

    Deux chapitres, c’est beaucoup trop court !
    A quand la suite ?

  14. Ber Says:

    Youpi! J’ai tout lu d’un trait et j’ai hate de lire la suite.
    Courage! Force! Honneur!

  15. Randorallen Says:

    Dominique Bedart, voici un nouveau venu dans le paysage médiéval fantastique français. Son style est dynamique et efficace et ses personnages ne laissent pas le lecteur indifférent.

    On se laisse rapidement et facilement emporter dans le monde d’Aegis et on a du mal à s’arrêter de lire avant la dernière ligne. Les passionnés du genre pourront retrouver leur repères habituels.

    On attends déjà avec impatience la suite!

  16. cat Says:

    Super comme livre. En général j’aime bien ce genre de livre « univers fantastique », et là je n’ai pas été déçue, j’ai hâte de lire la suite.
    Félicitations pour l’écriture, ça se lit très vite, on rentre facilement dans l’histoire, on s’imagine bien les personnages, …, quel talent!!!
    Je vais faire passer à des amis que ça risque également d’intéresser.

  17. Kèv Says:

    Un seul mot : MERCI !

    N’étant pas fan de lecture (malgré moi) Dominic avec son « Cycle du Pourfendeur » m’a réconcilié avec l’envie de lire.

    Dès le début j’ai été conquit par les personnages (notamment Nori ;) ).
    Les traits de caractères de chacun sont justes et équilibrés, l’histoire bien montée, l’Univers tout entier construit …. Bref : on bave et se ronge les ongles de connaître la suite …

    POURFENDONS TOUS dès Jeudi 14 Octobre !!!

  18. léviathan Says:

    OUI ! Pourfendons les TOUS !!!

  19. nva Says:

    Etant depuis toujours amateur de livres fantastiques et surtout d’heroic fantasy, je me suis plongé dans le doigt d’uthar avec beaucoup d’envie et surtout quelques attentes.
    Après l’avoir lu, je peux le clamer haut et fort : « Non, le doigt d’uthar n’est pas un énième roman d’heroic fantasy qui consiste uniquement à se faire taper dessus des orcs, des trolls, des nains, des humains et des elfes !!! » Dominic Bedart a su insuffler à l’histoire un attrait mystérieux et surtout une profondeur ! L’intrigue se compose de multiples fils s’enchevêtrant pour tisser un réseau complexe dans lequel le lecteur se retrouve plongé. Des héros au capacités hors du commun, des compagnons au passé tortueux, des ennemis mystérieux, les personnages de la saga sont tous attrayants et originaux tout en gardant une certaine crédibilité.
    Mais la plus grande réussite de ce livre reste sans conteste le suspense. La complexité de l’histoire et le talent de l’auteur à dénouer au compte goutte les nœuds de l’intrigue tient littéralement le lecteur en haleine. Chaque dénouement et chaque étape nous montre à quel point le mystère restant est grand, sans jamais pouvoir deviner la suite. Ce monde magnifique qu’est aegis décrit dans le cycle du pourfendeur résume à lui seul l’intérêt de la saga, on ne peut que s’imaginer à la place de Nori, combattant sans faillir les forces obscures qui menacent l’équilibre du monde : « Pourfendons mes amis, pourfendons !!! »
    L’attente sera bien longue jusqu’au prochain épisode… Mr Bedart, dépêchez vous !!!

  20. Guillaume Says:

    Je ne lis habituellement pas de livres de cette veine là, mais suite à une recommandation, j’ai découvert « le doigt d’Uthar » et j’y ai pris beaucoup de plaisir.

    Les personnages sont attachants, l’aventure est passionnante. On le lit avec envie et on regrette la dernière page, impatients de retrouver les personnages dans les prochains volumes.

    L’écriture est très visuelle et j’espère qu’un réalisateur nous en offrira un jour une version cinéma.

  21. Benjamin Lupu Says:

    Je suis « arrivé » au Doigt d’Uthar de la manière la plus classique (c’est-à-dire chez un libraire).

    J’ai découvert un livre avec la fraîcheur de ce genre qui fait que finalement l’aventure est au coin du chemin. Bref intrigues, mystère et exotisme sont au rendez-vous comme dans les bons romans d’aventure.

    Je lis de l’heroic fantasy anglo-saxonne et je suis très heureux que ces dernières années, une littérature française (et d’autres pays comme l’Espagne et l’Allemagne) dans ce domaine apparaisse. (Il y a quelques années nous avions de grands auteurs comme Pierre Boule ou Rosny Aisnée.) Le livre est tout à fait « au niveau ». Pour ceux qui ont lu du Raymond E Feist, je trouve que c’est un peu le même esprit.

    Bravo aussi pour la démarche sur le web. C’est malin. On aimerait même en savoir un peu plus. Avez-vous publié sur le web avant d’être chez un éditeur ? Est-ce cela qui l’a convaincu ?

    Je crois que pas mal de lecteurs (moi inclus depuis 2 ans) ont tenté l’aventure du roman et c’est une épreuve et un plaisir. Merci d’avoir persisté :-)

    - Benjamin

  22. Audrey Says:

    J’ai adoré ce 1er opus du Cycle du pourfendeur et j’attends maintenant avec impatience la suite des aventures de Nori et de ses compagnons.
    L’auteur mêle savamment l’intrigue, l’aventure, les combats avec des histoires d’amitié voire d’amour…
    J’ai particulièrement apprécié la place accordée aux femmes. Prêtresse, guerrières…elles sont à la hauteur des personnages masculins et pas de simples faire-valoir.
    Merci Dominic pour ce bon moment de lecture.

  23. Yann Says:

    Une écriture fluide, une histoire halletante, des nuits avec peu de sommeil pour moi!!! Une réelle réussite, Bravo!! Les personnages sont clairement dessinés, ce qui permet aux lecteurs de s’y attacher!!
    Vivement la suite!!!!

  24. Cécile Says:

    Tome 1 vraiment bien!
    J’ai hâte de lire la suite.
    Bonne continuation pour la suite de l’oeuvre.

  25. Harold Says:

    Une aventure trés bien écrite dans laquelle on se retrouve dans l’univers de Nori dés les premières pages pour ne plus en sortir.
    J’attends avec impatience le deuxième tome.
    Je l’ai dévoré en une semaine et si vous aimez Elfes, Naims, Trolls et autres races bien pensées je vous conseille vivement de rentrer dans l’imaginaire de Dominique Bedart et d’aller sur les terres d’Aegis.

  26. Yohan Says:

    Ma lecture date d’il y a 1 ou 2 mois, donc je m’excuse par avance des éventuelles erreurs.
    Tout d’abord, j’attends avec impatience le tome 2…

    Ce que j’ai retenu du 1er tome est une prose simple efficace. Je classerai le livre comme étant un seigneur des anneaux écrit à la Harry Potter. Pourquoi ? Parce que nous sommes dans un univers Tolkien, mais avec le style narratif simple efficace d’Harry Potter. Ce que j’ai tout particulièrement apprécié c’est son accessibilité et la profondeur des personnages : les mots évitent la facilité du recours aux termes grossiers, violents, etc. et les personnages n’y sont pas que des caricatures de leur race. On peut donc tout à fait offrir ce livre à son neveu de 8ans…

    Mes commentaires s’arrêtent là, j’aurai aimé être plus précis sans « spoilé » le reste de l’ouvrage, mais mon tome est entre les mains d’un collègue qui est en plein dedans…

    Merci Dominic pour cette folle aventure…

  27. Bernard Says:

    Je n’étais pas particulièrement amateur des romans d’heroic fantasy. Je dois même avouer que je restais sur un échec. Mais quand Dominic m’a parlé de sa passion de l’écriture et de ce premier tome du Doigt d’Uthar, j’ai eu la grande curiosité de découvrir son style. Et puis là, j’ai été complètement captivé par l’histoire, j’ai oublié Dominic pour ne plus penser qu’à Nori. Plus j’avançais dans l’aventure et plus j’étais sous le charme de ses mystères et divers rebondissements. Et puis un détail pour mon esprit cartésien, j’ai bien apprécié la carte car même dans un monde imaginaire j’ai besoin de ce repère topographique.
    Alors Dominic, que va t-il se passer dans ce monde d’Aegis ? Ecris le nous vite !

  28. youssef Says:

    Bonjour M.Bédart,

    Par quoi puis-je commencer ? Premièrement, votre livre est le meilleur que j’ai jamais lu, un pur chef-d’oeuvre, dépassant de loin les livres d’Hector Malot et Robert Louis Stevenson. Je l’ai fini en 2 mois, avec une pause de 1 mois et demi, car je me disais qu’arriver au terme d’un tel trésor littéraire serait une humiliation pour celui-ci. Deuxième, vous avez un style d’écriture, une telle manière d’enchaîner les événements, et un tel don pour introduire les personnages au fur et à mesure, que ça transporte le lecteur, encore plus celui qui, comme moi, s’imagine entrain de regarder les événements. Qui aurait pu imaginer un seul instant que les escarmouches trolles auraient pour but d’évaluer la puissance des garde-frontières et de les affaiblir momentanément afin de faciliter la tâche aux dunedaes pour assiéger Razum, conférant à ce peuple un emplacement stratégique très important, et des armes issues des minéraux de Razum, pour que les invasions soient plus faciles, déclenchant ainsi une nouvelle grande guerre ? D’ailleurs c’est une très bonne idée, qui apporte beaucoup d’action et de suspens.
    Il n’y aurait qu’un petit défaut assez gênant: Il n’y a de description physique que pour Huldra et Nori, les autres étant comme ignorés -les cheveux seulement pour Ermengarde par exemple

    Sur ce je vous souhaite une bonne continuation, et vous supplie de trouver un nouvel éditeur rapidement, afin que j’ai sur la main un nouveau chef-d’oeuvre.

    Cordialement

Leave a Reply